Défense des intérêts 

L’ACEB défend les intérêts des producteurs et des éleveurs de bovins du Canada auprès du gouvernement fédéral, tant au niveau national qu’international, sur les questions qui ont une incidence sur le secteur. Les principaux domaines d’intérêt sont le commerce et l’accès aux marchés, les programmes de gestion des risques, les politiques environnementales, les règlements sur les aliments et d’autres politiques prioritaires en matière de compétitivité. 

Les producteurs de boeuf et les éleveurs qui siègent aux conseils d’administration de l’ACEB et des provinces à travers le pays se joignent à l’ACEB chaque année pour des réunions à Ottawa afin de défendre les priorités clés. 

L’ACEB travaille avec ses comités dirigés par des producteurs et son conseil d’administration pour déterminer les principales priorités de défense des intérêts de l’industrie bovine. Apprenez-en davantage sur nos priorités spécifiques: 

Commerce et accès aux marchés

Poursuivre la croissance et améliorer l’accès du bœuf canadien sur les marchés clés (Chine, Union européenne, Royaume-Uni). Regagner les limites restantes de l’ère de l’ESB sur l’accès aux marchés.

Politique climatique et solutions basées sur la nature

Faire reconnaître le secteur bovin comme un élément clé de la solution pour lutter contre le changement climatique et préserver la biodiversité. Accroître la capacité des producteurs et des éleveurs à participer aux investissements dans les solutions climatiques naturelles et à en bénéficier. Continuer à s’opposer aux politiques climatiques malavisées tout en faisant valoir l’excellent bilan environnemental du secteur bovin canadien. Investir dans la recherche stratégique et l’adoption de l’innovation et maintenir l’industrie bovine canadienne comme modèle mondial de production de boeuf durable.

Protéines alternatives

S’appuyer sur des cadres réglementaires efficaces pour assurer une surveillance et un étiquetage appropriés des protéines alternatives, faire progresser les efforts législatifs et réglementaires pour mettre fin à l’étiquetage trompeur des protéines alternatives, et continuer à lutter contre les fausses allégations sanitaires et environnementales qui dénigrent le bœuf.

Santé animale

Renforcer la capacité du Canada à réagir et à prendre des mesures proactives en matière de santé animale. Créer une banque nationale de vaccins contre la fièvre aphteuse, une maladie susceptible d’avoir un impact négatif important sur les producteurs et les éleveurs canadiens.

Soins aux animaux

Veiller à ce que la réglementation canadienne sur le transport des animaux tienne compte des dernières recherches et permette aux animaux d’arriver à destination en bonne santé et en bon état, sans blessure et en réduisant au minimum le stress. Mettre à jour le règlement sur le transport des animaux en ce qui concerne les intervalles d’alimentation, d’abreuvement et de repos si les recherches à venir le justifient.

Gestion des risques financiers

Accroître la résilience économique et la compétitivité de l’industrie canadienne du boeuf en élaborant un programme d’assurance des prix du bétail dans l’Est et en améliorant davantage le programme Agri-stabilité.

Main-d’oeuvre

Veiller à ce que le nouveau Programme pilote sur l’immigration agroalimentaire atteigne son objectif de combler les pénuries de main-d’œuvre et donne la priorité à l’amélioration des compétences et de l’offre de main-d’œuvre dans l’agriculture primaire et la transformation agroalimentaire.

Capacité de transformation

Assurer la compétitivité du secteur canadien de la transformation en alignant notre environnement réglementaire sur celui des États-Unis. Veiller à ce que le Canada dispose d’un secteur de la transformation résilient, capable de faire face aux poussées saisonnières ou à toute interruption potentielle de la transformation.

Recherche

Maintenir le leadership mondial des producteurs et des éleveurs canadiens grâce à des investissements stratégiques dans la recherche et la vulgarisation à long terme.

Prochain cadre politique

Éviter les écarts entre les cadres politiques t assurer un investissement approprié dans la recherche et les outils qui aident les producteurs de boeuf à gérer les risques financiers et à faire progresser les priorités politiques de l’ACEB.

Présentation des priorités budgétaires de l’ACEB pour 2022 

Objectifs de la stratégie pour le boeuf