Commerce et accès aux marchés

Frame (14)

Les recettes provenant des bovins et des veaux ont atteint 9,7 G$ par année en moyenne au cours des trois dernières années. 

Frame-9

Le secteur bovin canadien a contribué, en moyenne, à hauteur de 22 G$ au PIB par année au cours des trois dernières années.

icon-tonne-weight

Le Canada a exporté 508 528 tonnes de produits de boeuf d’une valeur de 4,47 G$ en 2021.

icon-globe-export

Le Canada a exporté 50 % de sa production totale de boeuf (y compris les exportations de bovins vivants) en 2020.

L’ACEB s’efforce d’obtenir et de maintenir pour l’industrie canadienne du bœuf un accès aussi favorable ou meilleur que celui dont bénéficient les autres pays exportateurs de bœuf. L’ACEB s’efforce également de prévenir l’exposition à la concurrence déloyale ou au dumping sur le marché canadien, de maintenir l’accès aux intrants de production importés essentiels et d’éliminer les programmes, mesures et subventions dans le monde qui faussent le commerce. 

Les travaux menés sous la bannière du commerce extérieur comprennent des efforts visant à éliminer les barrières tarifaires et les barrières techniques non scientifiquement justifiées pour les bovins et la viande de bœuf canadiens. L’ACEB utilise une approche scientifique du commerce et demande que tous les partenaires commerciaux adhèrent également aux lignes directrices établies par les autorités mondiales, notamment l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Commission du Codex Alimentarius (Codex) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC). De plus, l’ACEB collabore avec des intervenants internationaux tels que le Secrétariat international de la viande (SIV), la Table ronde mondiale sur le boeuf durable (TRMBD), l’International Beef Alliance (IBA) et le Programme mondial pour un élevage durable pour assurer la place du Canada sur le marché mondial du bœuf.